J’ai testé : la ceinture Belly Bandit après l’accouchement

bellybandit

C’est la ceinture magique recommandée par les blogueuses et les stars d’Hollywood pour retrouver la ligne en un temps record après la grossesse. Curieuse de vérifier si la Belly Bandit tenait ses promesses, Marion l’a testée juste après son deuxième accouchement en avril dernier.

C’est Mathilde Lacombe, co-fondatrice de Birchbox, qui m’en a parlé la première fois : alors enceinte de son troisième enfant, elle me confiait ses astuces de grossesse et de jeune maman et m’a sans hésité recommandé la Belly Bandit, une ceinture abdominale gainante qu’elle avait portée après ses deux premières grossesses et qui l’avait notamment aidée à retrouver sa ligne. J’ai gardé l’information dans un coin de ma tête, et lorsque je suis tombée enceinte de mon petit garçon, j’ai passé commande sur le site de la marque. J’ai rangé précieusement la ceinture dans mon sac de maternité et elle m’a suivie le jour J à la clinique. Car c’est précisé sur le mode d’emploi : pour être efficace, la Belly Bandit doit être portée dans les 24 heures qui suivent l’accouchement. Le lendemain de la naissance de mon fils, j’enfilais donc cette ceinture gainante.

Le Belly Bandit : mode d’emploi
J’ai opté pour le modèle phare de la marque baptisé Bamboo, couleur chair pour qu’elle se glisse discrètement sous mes vêtements. Pour le choix de la taille, je me suis basée sur mes mensurations habituelles, hors grossesse, ce qui était je pense la bonne solution. On m’avait prévenue : pour l’enfiler la première fois, il est conseillé de s’allonger et de serrer au maximum la ceinture, qui se ferme à l’aide d’un grand scratch. Au fil des jours, j’ai pu de plus en plus resserrer la ceinture autour de ma taille. L’objectif : se sentir gainée au maximum. Alors que la marque recommande de porter cette ceinture jour et nuit, je me suis contentée de l’enfiler quelques heures par jour, ce qui me paraît suffisant.
En toute honnêteté c’est l’aspect « amincissant » qui m’avait d’abord séduite : perdre son petit ventre de femme enceinte après la naissance du bébé était une promesse plus qu’alléchante. Finalement, ce sont d’autres effets qui m’ont davantage convaincue.

belly-bandit-2

Un vrai plus dans les semaines qui suivent l’accouchement
En portant cette ceinture, j’ai ressenti une sensation de maintien très plaisante dans les jours qui ont suivi l’accouchement : alors que depuis plusieurs mois j’étais habituée à porter un ventre lourd et arrondi, et n’avais plus conscience de mes muscles abdominaux, la Belly Bandit m’a permis dans les jours suivant la naissance de mon fils de prendre à nouveau conscience de cette partie de mon corps. Elle m’a également permis d’améliorer inconsciemment mes postures : je me suis automatiquement tenue plus droite, et je suis convaincue qu’elle m’a épargné des maux de dos qui m’avaient faite souffrir à la suite de mon premier accouchement. Est-elle « amincissante » ? En tant que telle, non. Mais il semblerait qu’en aidant le ventre à « retrouver » sa place d’origine elle facilite le remodelage de cette zone du corps (ventre, hanches, taille)… J’ai en tout cas beaucoup apprécié la porter les trois semaines suivant mon accouchement : son effet gainant est un vrai boosteur de moral quand on regarde sa silhouette post partum dans le miroir et permet de dissimuler les formes que l’on peut être tentée de cacher les premières semaines après l’arrivée d’un bébé.

Ceinture Belly Bandit, en vente sur le site de la marque Belly Bandit ou sur le site de Mumtobeparty, 97,95 euros

M.R.
Crédit photo : Belly Balloon Photography

Lire aussi sur Les Louves
J’ai testé : l’Huile Tonic Clarins pendant la grossesse
Cosmétiques pour bébés : notre sélection de produits naturels et sans risques
Astuces beauté pour les mamans qui veulent gagner du temps
Masque de grossesse : comment l’éviter quand on est enceinte ?

 

(Visited 3 671 times, 17 visits today)
Il y a 0 commentaire Lire les commentaires Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *