Ce qui se cache derrière le choix du parrain et de la marraine

ParrainOK

Choisir un parrain et une marraine pour son enfant n’implique pas la même symbolique ni les mêmes attentes pour tous les jeunes parents. Au sein de la famille ou du cercle d’amis proches ; honneur, preuve de confiance ou d’amitié, chacun a ses raisons mais l’objectif visé reste le même : verser encore un peu plus d’amour sur le berceau du bébé, ouvrir son horizon et lui offrir une autre oreille bienveillante.

 

Famille je vous aime …

« Nous avons choisi les parrains et marraines presque exclusivement dans la famille, c’était une façon de renforcer le lien entre nous. Le choix s’est fait naturellement dans nos deux familles et nous savons qu’ils seront présents pour nos trois enfants. C’est une proximité très importante et rassurante pour moi. J’espère aussi que mes enfants oseront se confier à eux ou leur poser des questions qu’ils n’osent pas aborder avec nous. » (Laetitia)

«  Ma sœur et moi avons sept ans d’écart, et c’est par des preuves de confiance comme le choix de la marraine que nous nous rapprochons aussi au fur et à mesure des années qui passent ». (Elodie)

« Dans ma famille les parrains et marraines sont généralement les frères, sœurs, beaux frères, belles sœurs. Peut-être parce qu’il existe un lien inconditionnel. Nous les verrons toute notre vie, ils partagent les valeurs, religieuses notamment, que nous voulons transmettre à nos enfants. Nous souhaitons qu’ils aient sur nos enfants un regard bienveillant et la disponibilité nécessaire pour leur porter ce regard. » (Axelle)

Une promesse et une preuve d’amitié

«  Il est toujours plus facile de les choisir pour le premier enfant, car ce sont des choses auxquelles on pense bien avant d’être enceinte et d’avoir un enfant… Depuis toute petite, nous nous étions fait avec ma meilleure amie la promesse de se prendre en tant que marraine pour notre premier enfant. C’était donc une évidence pour moi de la choisir. Je souhaitais vraiment écouter mon coeur et ne pas céder à la pression familiale.
J’estime que les personnes de la famille ont déjà un lien de sang avec cet enfant, ils ont quoiqu’il arrive un rôle à jouer dans sa vie, donc j’aimais l’idée de prendre une personne que l’on choisit et non que l’on m’impose.
Pour le deuxième, c’était plus compliqué, car pour un deuxième on anticipe beaucoup moins ce genre de choses ! Nous avons choisi de très bons amis, mais cette fois c’est moi qui ait choisi le parrain, et mon mari la marraine. On parle souvent du parrain et de la marraine, mais nous avons considéré le couple à chaque fois ; pour moi il s’agit d’un duo, c’est pour ça que chez nous il y a aussi des « marrains » et des « parraines ». (Morgane)

 

Frères et sœurs de cœur

« Le choix des parrains et marraines a toujours été une décision commune et facile dans notre couple. Pour le premier enfant, nous avons choisi la famille, et pour le deuxième nos amis de toujours, avec qui nous partageons beaucoup de choses… Notre choix était naturel, mais il y avait aussi de façon latente l’envie de faire plaisir à nos amis. Je suis marraine moi-même, et je considère cela comme un honneur. » (Charlotte)

« Tout le monde aime à penser qu’il faut choisir des membres de sa famille car au moins ils seront toujours présents. Je ne suis pas tout à fait d’accord, j’ai même des contre-exemples dans ma famille. Je pense que c’est à nous, parents, de créer ce lien qui pourra perdurer. Ces personnes n’ont pas de lien de sang avec moi, mais je les considère comme des membres de ma famille. Cette nouvelle famille que l’on a créée. Ils sont proches de nous, de notre façon de penser, de notre éducation. » (Morgane)


Une vision de l’avenir

« J’ai perdu mes parents donc je suis sensible aux rôles des parrains et marraines. Ma marraine a toujours été présente dans ma vie. Lorsque j’ai perdu ma mère elle est toujours restée présente pour moi de même que toutes mes tantes. Ma mère a entretenu ce lien donc j’ai pu grâce à elle me sentir proche de ma marraine. Je suis consciente que nous avons tous nos vies respectives, on ne peut pas demander aux parrains et marraines d’être sur-présent et ce n’est pas leur rôle. Je veux qu’ils soient des référents pour mes enfants, qu’ils soient présents dans les moments de partage et de joie mais aussi dans les mauvais moments. J’espère et c’est aussi pour cela que nous les avons choisis, que s’il venait à nous arriver quelque chose ils seront présents pour mes enfants et qu’ils entretiendront cette relation.  » (Morgane)

M. D.

 

Lire aussi sur Les Louves
L’histoire secrète qui se cache derrière son deuxième prénom
Don d’ovocytes : la balle est dans mon camp

 

 

(Visited 5 777 times, 1 visits today)
Il y a 1 commentaire Lire les commentaires Laisser un commentaire
  • Ebea dit :

    Pour notre 1ère, les choses ont été compliquées. J’avais choisi ma meilleure amie comme marraine. Je tenais absolument à ce qu’elle tienne se rôle pour les valeurs et l’écoute qu’elle aurait pû apporter. Mais malheureusement, je l’ai aussi choisie car à l’époque elle soufrait d’une grave maladie. Je m’étais dit que ça lui ferait du bien, qu’elle penserait à autre chose, que ce rôle lui permettrait de s’échapper de son quotidien de “malade”… Elle est décédée avant que le bapteme n’ai lieu. Nous avons dû choisir une nouvelle marraine, ma belle-soeur et lui demander de passer “derrière” ma meilleure amie n’a pas été facile. Puis pour mon fils, que nous baptisons dans 15 jours, nous n’avons choisi que 1 marraine, ma soeur. Nous ne prenons pas de parrain, car nous n’avons personne à qui confier cette mission, chacun dans nos famille étant déjà parrain au moins 2 fois!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *