Ce qui vous attend si vous essayez de concevoir un enfant

concevoir-un-enfant
©Phildar

Cest le plus beau et le plus exaltant des projets, décidé de concert avec votre moitié : vous allez faire un enfant. Ne vous étonnez pas si, à peu près 4 semaines après larrêt de la pilule, vous êtes persuadée d’être enceinte. Cest probablement un leurre de votre cerveau et de votre corps. Vous navez pas fini de découvrir les montagnes russes nerveuses et émotionnelles qui jalonnent le parcours pour concevoir un enfant. Petit résumé de ce qui vous attend si vous avez décidé davoir un bébé.

 

1) Vous vous promettez de garder ce beau projet pour vous et pour l’intimité de votre couple, mais vous ne pouvez pas vous empêcher d’en parler à tout le monde.

2) Vous redoutez la question :

– « Vous avez des enfants? »

– « Pas encore mais… »

3) Vous écumez toutes les listes de prénoms du web et avez déjà une shortlist à faire valider au futur futur papa. (Si ce n’est pas déjà fait, un peu d’inspiration)

4) Vous téléchargez secrètement l’application « Mon Ovulation » pour calculer vos cycles et vos jours d’ovulation.

5) Vous êtes particulièrement attentive à tous les signaux que vous envoie votre corps, une tendance qui devient obsessionnelle 3 jours avant la date de vos règles : seins gonflés, pas gonflés, mal au ventre ou non, mal de crâne, irritabilité, tout devient symptôme de grossesse dans votre cerveau.

6) Vous n’osez plus faire votre footing hebdomadaire de peur qu’un probable embryon ne se décroche.

7) Avec un peu de recul, vous constaterez que vous auriez dû prévoir un budget tests de grossesse (malicieusement vendus par deux pour nous pousser à la surconsommation), puisque vous serez tentée d’en faire un ou deux par mois.

8) Au bout de trois mois d’essai sans bébé, vous passez au test d’ovulation digital, et réfléchissez sérieusement à consulter un spécialiste de la fertilité, juste après le magnétiseur recommandé par une copine du bureau…

9) Vous vous forcez à boire et à vous resservir en vin pour annoncer directement la couleur quand vous arrivez chez vos parents et amis, aux aguets pour détecter une grossesse éventuelle.

10) Vous arrêtez le saumon, le café et évitez les crustacés à chaque fin de cycle. Vous reprenez le café, voire la cigarette, à chaque début de cycle…

11) Vous enviez terriblement les mamans qui ont eu leurs enfants « par accident ».

12) Vous découvrez que la majorité des mamans qui vous entourent ont attendu entre 9 mois et un an avant de tomber enceinte… Rassurée, vous décidez de tout arrêter et de laisser faire la nature. (Mais votre cerveau, habitué, continue de compter à votre insu pour calculer votre pic de fertilité.)

13) Attention danger. Vous déclenchez dans votre couple une petite crise sexuelle : monsieur supporte mal vos pics de libido calculés, et vous reproche de tuer l’érotisme en vous jetant sur lui à date fixe. De votre côté, vous lui en voulez à mort s’il ose vous dire non un jour d’ovulation…

14) Vous versez une petite larme tous les mois parce que cette fois-ci, vous y croyiez vraiment. Vous vous consolez avec un verre de vin…

15) Le jour du premier test positif vous n’y croyez pas et répétez le test 4 ou 5 fois dans la journée. Pour gagner du temps (et un peu d’argent) on vous conseille d’aller illico faire une prise de sang.

 

©Crédit photo : Phildar

 

Lire aussi sur Les Louves 
35 ans, vite un enfant ?
Au secours, je me sens vieille, j’ai 30 ans !
Les 6 démarches à réaliser quand on apprend que l’on est enceinte

(Visited 2 153 times, 1 visits today)
Il y a 0 commentaire Lire les commentaires Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *