City guide en famille à Munich de Niels Jäger, papa branché et directeur du Flushing Meadows

 Il est à la tête du Flushing Meadows, boutique hôtel parmi les plus branchés de Munich et dirige une dizaine de restaurants, bars et clubs de la ville. À 42 ans, l’entrepreneur Niels Jäger partage sa vie entre ses établissements où se presse le tout Munich et des week-ends au vert en Bavière avec ses deux fils, Jamie, 10 ans, et Finn, 13 ans. Il nous confie ses bonnes adresses de papa cool et d’oiseau de nuit…

Il est 9h15 à Munich, dans le quartier léché de Maxvorstadt, peuplé d’autant d’étudiants que d’intellectuels, de hipsters et de fêtards… Il fait déjà 28°C, la journée promet d’être magnifique, et je suis ravie de la commencer avec cet entrepreneur sympa qui a réussi à finalement me trouver une place dans son agenda. Nous nous retrouvons devant sa boîte de nuit où il enchaîne les rendez-vous, le Bob Beaman. La salle est sombre et sent l’alcool et les cigarettes de la veille, nous préférons nous installer dehors avec un coca pour discuter.

Marine : Merci Niels pour ta réactivité à mes messages, et pour les contacts précieux que tu m’as donnés. Peux-tu me parler de toi ? Et de ta vie ici à Munich, où tu es né ?

Niels : Oui je suis né ici. J’ai passé deux ans aux États-Unis (NYC) avec mes parents et mes sœurs quand j’étais enfant, puis nous sommes rentrés. C’est drôle car beaucoup de mes amis sont partis vivre à l’étranger, mais moi je suis resté. J’ai fait des études en communication, mais en toute franchise, je m’ennuyais profondément. J’ai commencé à travailler dans le monde de la nuit, avec des petits boulots, puis avec deux amis, Sascha and Steffen, l’un architecte et l’autre graphiste, nous avons commencé à organiser des soirées et tout s’est enchaîné très vite. Nous avons ouvert pour commencer les bars ZKV et Ed Moses, puis d’autres en faisant toujours tout nous-mêmes : concept, architecture, design, communication

M. : Votre trio est également à l’origine du Stéréo Café, du restaurant Cantine Cantona, des bars à smoothie Super Danke, et d’un boutique hôtel ouvert l’an dernier, le Flushing Meadows. Vous avez instillé beaucoup de nouveauté dans la vie Munichoise…

N. : Nous voulions créer des lieux où nos amis se sentiraient chez eux. Notre secret, ce sont nos équipes, parce que l’image qu’elles renvoient est cruciale. Aucun de nos projets ne se ressemble, ce qui rend les choses plus compliquées ; mais nous grandissons et nous apprenons avec chaque nouveau lieu, chaque nouvelle idée.

M. : Qu’est-ce que tu aimes dans cette ville ?

N. : C’est une ville assez « petite » pour être maîtrisée et avoir mes amis et ma famille près de moi, mais assez grande et cosmopolite pour rencontrer tout le temps de nouvelles personnes. J’adore New York, Berlin et d’autres villes vraiment plus grandes, mais Munich c’est chez moi. C’est comme une île… Cosy, familiale, sûre. Je dis souvent que la seule chose qu’il manque à Munich, c’est la plage, les palmiers et l’océan. En dehors de ça c’est parfait, en tout cas pour moi.

M. : À quoi ressemblent tes week-ends en famille ?

N. : L’été, nous partons avec ma femme et mes fils à Wörthsee, un lac dans la campagne bavaroise, où nous avons une maison. C’est à 25 minutes en voiture*. Nous faisons aussi des randonnées en montagne, et l’hiver nous allons faire du snowboard. Lorsque nous restons à Munich, nous faisons plutôt des choses typiques d’ici comme aller déjeuner dans un biergarten (brasserie en plein air typiquement munichoise) sur les bords de l’Isar, la rivière qui traverse la ville, se balader en vélo sur les sentiers de l’Englisher Garten ou voir un match de foot… Le samedi j’emmène souvent mon plus jeune fils au Kinderkunsthaus, un atelier d’art pour enfants qui les initie autant aux techniques de peinture qu’à l’animation vidéo.
*Les lacs sont également accessibles en S-bahn (équivalent RER) avec emplacement pour vélos et poussettes – 30min depuis la gare centrale Hauptbanhof, ndlr)

M. : Comment gères-tu le fameux équilibre vie pro/vie privée ?

N. : Le problème avec mon job c’est que ma journée ne se termine jamais vraiment, je continue à faire le « videur » régulièrement à l’entrée du Bob Beaman, parce que c’est important d’accueillir les clients et de savoir qui vient dans votre club. Aujourd’hui les enfants sont plus grands, donc tout est plus facile, ils peuvent se gérer eux-mêmes le matin (il rit). Quand ils étaient petits, je rentrais souvent à cinq heures du matin, fatigué, c’était assez compliqué. Je dois admettre que c’est ma femme qui gère à 80% la logistique des enfants, elle est photographe à mi-temps et décoratrice d’intérieur, donc un peu plus flexible que moi, dieu merci ! Aujourd’hui je partage plus de loisirs avec mes enfants , comme jouer au basket et aller voir des matchs. L’un de mes moments préférés de la journée c’est quand j’emmène Jamie à l’école primaire. Il n’est pas toujours d’accord, mais j’essaie de lui imposer ce rituel…

M. : Quels sont vos restaurants préférés pour sortir en famille ?

N. : Notre restaurant, le Cantine Cantona dans le quartier de Schwabing propose depuis peu un brunch le samedi (entre 10h et 17h), du coup je pense que nous allons y aller souvent. Parmi nos restaurants préférés pour le soir il y a le Bar d’el Osteria (il y a beaucoup de très bons restaurants italiens à Munich, qu’on considère souvent comme la plus italienne des villes du Nord), le vietnamien Koriander, le Bar Corso et le Buffet Kull, qui sert un steak new-yorkais démentiel. Avec les enfants, je conseille Lo Studente pour manger une pizza, et l’Augustiner Biergarten, sur Arnulfstrasse près d’Hauptbanhof, ils ont une super aire de jeux et de la bonne bière.

M. : Il y a beaucoup de musées à Munich, difficile de faire son choix… Lesquels recommandes-tu ?

N. : Mes préférés : le Brandhorst, l’Haus der Kunst (qui propose une très belle expo Louise Bourgeois jusqu’au 2 août 2015, ndlr), et la Pinakothek der Modern. Les enfants adorent le musée BMW et l’Olympia Park qui est juste à côté. Le Deutsches Museum est génial pour les enfants, mais peut-être un peu ennuyeux pour les parents- c’est très très grand !

M. : Je ne dois en aucun cas quitter Munich sans…

N. : Commander un « Hoibs Hend’l, Riesenbreze, Kartoffelsalat and Maß » (un demi-poulet et sa salade de pommes de terre traditionnelle, un bretzel géant et un litre de bière) au biergarten. Si vos enfants aiment le football, emmenez-les à Säbenerstrasse où ils pourront regarder les joueurs du FC Bayern s’entraîner, si le coach Pep Guardiola est de bonne humeur…

M. : L’Oktoberfeist avec des enfants, à éviter ?

N. : Les enfants ici adorent l’Oktoberfeist, il y a plein de choses prévues pour eux : des stands de bonbons, des jeux, des manèges, des poneys. Le mardi leur est même dédié, et les tours de manège sont moins chers (même si toujours très chers…) Prévoyez une babysitter pour le soir…

M. : Les meilleurs bars à cocktail et clubs de Munich pour sortir sans les enfants ?

N. : Jame’s T.Hunt et le Schumann’s Bar. Ce dernier est un incontournable de Munich, et l’un des meilleurs bars du monde, certainement parce que le propriétaire des lieux est un hôte exceptionnel. James T. Hunt est l’un de nos bars dans le quartier central de Maxvorstadt. Au-delà de 22 heures, ça commence à être vraiment plein – si vous préférez une ambiance plus cool venez en fin de journée, au coucher du soleil, et profitez de l’animation et du va-et-vient sur Schellingstrasse. Cheers !

Plus d’informations sur les adresses de Niels : www.arnoldjaegerwerner.com 

M. D.

 

Lire aussi sur le magazine Les Louves
Le biergarten, joyeuse institution pour les familles munichoises
City guide pour un week-end en famille à Munich
Musée, zoo, atelier : Trois activités que les enfants vont adorer à Munich

(Visited 443 times, 1 visits today)
Il y a 1 commentaire Lire les commentaires Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *