Confidences de maman : la maternité “animale” d’Elisa, du blog Et dieu créa

Avec son physique de Madone, sa joyeuse tribu recomposée (Jules 9 ans, Lou 3 ans et Mia 1 an), et sa joie de vivre communicative, Elisa a su créer une parenthèse à part sur le web avec son blog « Et dieu créa », où elle aime partager ses petits et grands bonheurs du quotidien. Passionnée et investie, elle se livre avec beaucoup de douceur et de bonne humeur sur ce « rôle de maman » qu’elle a endossé comme une deuxième peau.

 

J’ai découvert Elisa et son univers très coloré alors que j’étais enceinte de quelques semaines et je me suis plongée avec délice dans sa vie de famille joyeuse, avec ses deux enfants à l’époque, Jules et Lou. Depuis, la petite Mia a rejoint sa tribu, et l’univers de Et dieu créa est toujours aussi inspirant et plein de vie, nourri par les clichés de cette talentueuse autodidacte de la photo. Elisa, c’est la maman « maternelle » par excellence, qui aime ses « petits » comme elle les appelle d’une façon très animale. « Je vis une maternité très charnelle, j’ai un rapport très physique avec mes enfants, en tout cas quand ils sont petits », confesse-t-elle en souriant.

Nous nous rencontrons pour un déjeuner à deux pas de là où elle travaille (dans la mode – je ne suis pas surprise de l’apprendre en la rencontrant, elle qui confie volontiers être une « affreuse coquette »), et sous les premières chaleurs accablantes de l’été. Elisa se confie sur son quotidien avec trois enfants. « J’ai toujours rêvé d’avoir une famille nombreuse. À chaque fois que j’ai eu envie d’avoir un enfant, ce n’était pas une décision réfléchie, plutôt une envie viscérale », analyse-telle. Aujourd’hui, elle s’émerveille de les voir grandir, chacun à leur stade et à leur rythme. « L’éveil de l’intelligence et de la personnalité, c’est dingue, ça me fascine. J’adore voir à quel point ils sont tous les trois différents ». Elle aussi endosse différents rôles, en fonction des âges, apprend à gérer un pré-ado, comme une petite fille de 14 mois qui a besoin de sa maman.

La pédagogie Montessori à la maison
En tant que grande créative, Elisa s’applique à enchanter le quotidien en famille, et explique avoir toujours « un projet sur le feu à la maison ». En ce moment ? Un élevage d’escargots, qui réjouit les trois enfants : « chacun a sa façon d’appréhender l’activité : c’est un bon prétexte pour aborder avec Jules la reproduction, la nature… Lou fait des dessins d’escargot et Mia adore juste regarder le vivarium tous les matins ». Le potager sur le balcon où poussent tomates, radis et fraises est également une aventure pour les enfants, qui binent, arrosent, et chouchoutent leurs plantations. « J’ai étudié les Lettres modernes, mais j’ai également suivi une formation pour accompagner les enfants en difficulté, qui m’a permis de découvrir la pédagogie Montessori. Une approche que j’applique à la maison », explique Elisa,  qui n’hésite pas à partager ses inventions avec ses lectrices.

« Pour ma troisième grossesse, j’ai pris 25 kilos, et je m’en fichais ! »
Mais attention, loin d’elle l’idée de jouer aux mères parfaites, une image d’Épinal qui lui déplaît fortement. « On vit dans une société qui ne pardonne rien à personne : on montre du doigt celles qui bossent trop et ne voient pas assez leurs enfants, celles qui arrivent en jogging déformé à la sortie de l’école, celles qui n’ont pas un ventre plat alors que leur bébé a 18 mois… On demande aux mamans d’avoir un super job, une carrière réussie, d’être une maman parfaite, une amante… Alors qu’on est simplement humaines ! ». Son blog est devenu pour elle le bon média pour s’adresser à des femmes inquiètes, sous pression ou tout simplement en manque de références. Elisa aime y partager ses expériences et rassurer ces mamans « imparfaites », elle qui a appris à devenir plus « cool », à l’arrivée de chacun de ses enfants. « Pour ma troisième grossesse, j’ai pris 25 kilos, j’étais une loutre ! Et je m’en fichais ! J’ai appris à me détacher du regard des autres, des avis qu’on me donne… Quand on devient maman, tout le monde a un avis à vous donner, et désormais je n’en ai rien à cirer, je suis mes intuitions ! ».


Ses bonnes adresses à Paris

J’aime les lieux où l’on peut déjeuner et laisser les enfants courir partout ! Mes adresses préférées :

La buvette des Tartes Kugler : au sein du marché aux puces de Saint Ouen, dans l’espace vintage, j’aime leur grande terrasse fermée, vaste et sûre pour les enfants. (77-81 rue des Rosiers,93400 Saint Ouen)

La Recyclerie : entre les poules, les ateliers et l’espace pour gambader, les enfants ne s’ennuient pas. (83 Boulevard Ornano, 75018 Paris) www.larecyclerie.com

Ground control : le bar éphémère de l’été, qui propose même des ateliers créatifs pour les enfants.(26 ter, Rue Orderner, 75018 Paris) www.groundcontrol-paris.fr

M.R.

Lire aussi sur Les Louves
Confidences de maman : Lili Barbery-Coulon du blog Ma Récréation
Confidences de maman : Géraldine Dormoy, du blog Café Mode
L’itinéraire de Marjolie Maman, de Paris à Lorient
Mariage, bébé, road-trip aux USA : discussion avec Anne-Charlotte du blog My Brouhaha

(Visited 7 933 times, 1 visits today)
Il y a 4 commentaires Lire les commentaires Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *