Confidences de maman : Leia Sfez ou la belle histoire de Diapers and Milk

Plus de 40000 personnes suivent son quotidien sur Instagram : Leia Sfez a su y créer un univers inspirant et pointu grâce à ses photos, où elle distille des aperçus joyeux de sa vie de famille. India, sa fille de 3 ans, est partout présente, on y croise régulièrement son mari Gary, et depuis quelques temps, Leia pose avec son ventre qui s’arrondit de jour en jour… Autant dire que sa marque Diapers and Milk est avant tout une histoire de famille…

 

Elle arrive au café où nous nous sommes donné rendez-vous, son joli ventre de femme enceinte qui pointe en avant. « C’est un garçon », m’annonce-t-elle tout sourire. Elle qui ne jure que par le café en temps normal commande une infusion un peu à contrecoeur, et enchaîne tout de suite sur le récit de son parcours. Quand on voit sa silhouette élancée, son univers sur Instagram toujours inspirant et joliment mis en scène, ses tenues à la nonchalance chic très parisienne, on se dit que la mode fait partie de l’ADN de Leia. Et en effet, elle l’a reçue en héritage : une grand-mère mannequin, une tante qui organise des défilés de haute couture… Il n’en fallait pas plus à Leia pour arpenter la Fashion week parisienne avec son appareil photo à la main dès ses 16 ans. Totalement autodidacte, elle démarre ainsi sa carrière de photographe : « la mode m’intéressait, j’ai toujours su que j’avais envie de créer quelque chose, ma propre marque, mais pas dans la mode femme, un milieu que je trouvais trop dur », raconte-t-elle. C’est l’arrivée de sa fille India en juillet 2012 qui va tout chambouler. « Je ne trouvais pas de marque qui cassait les codes de la mode enfantine, avec de beaux imprimés mais pas non plus trop reconnaissables – je n’aime pas l’idée que les enfants soient des vitrines de mode ! », se souvient-elle. Elle s’amuse alors à dessiner pour sa fille quelques modèles de leggings, pratiques, confortables et en coton bio, qu’elle fait faire par une couturière. Or en quelques semaines, les demandes affluent : « mes amis, des gens dans la rue qui m’arrêtaient pour savoir d’où venaient les tenues de ma fille ! ».

Petite entreprise, grande aventure familiale
Son mari, Gary, insiste pour lui créer un site où elle pourrait vendre quelques pièces en ligne. « Il m’a créé un site web en une journée, c’était plutôt pour s’amuser qu’autre chose, on pensait en vendre une dizaine par mois, histoire de tenter une petite aventure à deux, sans prétention ». Le site se lance et Diapers and Milk vend ses vingt premiers leggings en 24 heures… Puis autant le lendemain, et le surlendemain. « On s’est retrouvés très rapidement submergés, c’était un vrai bazar à la maison, à devoir tout gérer, les stocks, la production, les envois, on a été complètement dépassés », rit aujourd’hui Leia. Il faut dire qu’elle compte depuis ses débuts une communauté de fans sur Instagram très attachés à son univers léché, qui ont craqué pour ses leggings dès leur sortie. Depuis, Diapers and Milk est distribuée à l’international et dans quelques boutiques pointues de mode enfantine à Paris, et la petite entreprise est devenue une vraie aventure familiale. Leia a été rejointe par son mari qui s’investit à plein temps dans la marque et India, haute comme trois pommes, a elle aussi son rôle à jouer. « Elle a toujours été ma source d’inspiration, c’est en la regardant et en l’écoutant que me viennent mes idées », assure Leia. Et la petite fille de 3 ans est fière du rôle qu’elle joue auprès de sa maman : « elle sait qu’elle nous aide et ça lui fait vraiment plaisir, et puis elle aime poser en photo, essayer les vêtements que je dessine… ». À tel point qu’India est devenue la mascotte de Diapers and Milk, marquant de son sourire la présentation de chaque nouvelles collections.


Les belles adresses de Leia
à Paris
J’emmène India partout avec moi, on adore se promener, se poser en terrasse, visiter les galeries d’art… J’adore passer les dimanches matins à la librairie Comme un Roman (39, rue de Bretagne, 75003), à quelques mètres du Marché des Enfants Rouges où je brunche régulièrement au Stand bio. Les deux copines qui tiennent ce petit restaurant sont très cool et adorent India. Pour le goûter, nous aimons aller chez Rose Bakery (46, rue des Martyrs, 75009), au Poutch (13 rue Lucien Sampaix, 75010) ou au Loire dans la Théière, leur pain perdu est dingue ! (3, rue des Rosiers, 75004).

Diapers-and-milk.fr

M.R.

 

Lire aussi sur Les Louves
Confidences de maman : Soledad Bravi préfère en rire 
Solutions de mamans pour gérer le tunnel bain-dîner-coucher

(Visited 3 335 times, 2 visits today)
Il y a 0 commentaire Lire les commentaires Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *