Confidences de maman : Sarina Lavagne, créatrice de Prescription Lab

sarina-lavagne-prescription-lab
@PrescriptionLab

Elle a de l’énergie à revendre, déborde d’idées et jongle habilement au quotidien entre son rôle de jeune maman et de dirigeante de start-up… Six mois après la naissance de sa fille, Sarina Lavagne a lancé Prescription Lab, un concept de box inédit dans l’univers de la beauté. On l’a rencontrée autour d’un déjeuner gourmand et passionnant.

 

Sympathique, intelligente et spontanée, Sarina est le genre de personnalité dont on devient l’amie en quelques minutes. Le temps d’un déjeuner, elle me raconte son job et sa vie de jeune maman, et multiplie les conseils bienveillants pour ma propre grossesse (« fais-toi plaisir, écoute-toi »)… Les idées fusent autant que les confidences. Entre l’entrée et le plat, elle m’apprend qu’elle a tenté de faire son premier enfant à 40 ans (moi qui lui en donnait 35), et qu’elle est tombée enceinte naturellement au bout de trois mois. « Une vraie chance et le début d’une vie nouvelle » selon elle, qui est arrivée à peu près au même moment que son virage professionnel à 180 degrés : après douze années passées au développement marketing pour de grandes marques (L’Oreal, Etam, My Little Paris), et alors qu’elle débutait à peine dans un nouveau poste chez Christian Dior Couture, elle est débauchée par des investisseurs pour devenir entrepreneur, et l’aventure Prescription Lab a commencé.

« J’ai rédigé mon business plan pendant mon congé maternité »
Malgré une grossesse qu’elle trouve très fatigante, c’est pendant cette période que Sarina imagine le concept Prescription Lab. Enceinte, elle est particulièrement sensible à la composition des cosmétiques qu’elle utilise et aux injonctions qui pèsent sur les femmes en matière de beauté. Elle imagine alors une box haut de gamme qui livrerait le meilleur de la beauté à domicile en fonction de chaque type de peau, selon les saisons et à prix doux. « Tout en sélectionnant les meilleures marques pour nos abonnées (Joelle Ciocco, Lancaster, Ren par exemple, ndlr), j’ai voulu créer une nouvelle gamme de produits de beauté qui allie formule courte et efficacité, et qui soit esthétique et agréable. Je voulais aussi de la transparence sur les listes d’ingrédients », m’explique Sarina. Un nouveau produit sort ainsi chaque mois du laboratoire Prescription Lab, avec des formules les plus courtes possibles et un choix d’ingrédients naturels à 90%. À travers un magazine dédié à la beauté et distribué dans la box, Prescription Lab assume aussi une fibre féministe forte : « Pour nous la beauté, c’est se faire belle pour soi et pas pour exister dans le regard de l’autre. Exactement le message que je souhaite transmettre à ma fille. » 

« J’avais envisagé de ne pas avoir d’enfant »
Maman comblée mais surtout pas maman poule, Sarina s’investit aussi intensément dans son rôle de mère que celui de chef d’entreprise. À la tête d’une équipe de 5 personnes, elle avoue ne pas avoir eu de répit depuis la naissance de Dara. « J’ai accueilli cette grossesse comme un magnifique cadeau de la vie. Après une longue quête pour trouver l’amour avec un grand A, j’avais envisagé de ne pas avoir d’enfant. Je me suis toujours dit que je me construirais une vie cool et heureuse avec ou sans enfant, c’était important de me dire que mon bonheur ne dépendait pas de la maternité. »

Aujourd’hui, elle savoure chaque instant de cette nouvelle vie à trois : « je ne vois ma fille que trois heures par jour, mais je me rattrape le week-end en faisant plein de choses avec elle. » Comme elle, Dara porte un prénom cambodgien (qui signifie « étoile »), hommage à ses origines et à sa grand-mère, et comme elle, elle affiche déjà un caractère fonceur et décidé. « Ma fille a hérité de la joie de vivre de ses parents et de mon impatience, résultat : elle ne dort pas assez ! » Malgré le manque de sommeil et le rythme chargé du quotidien, Sarina rêve déjà d’exporter Prescription Lab à l’étranger et de partir 6 mois en tour du monde en famille, « ce sera dans quelques années, quand Prescription Lab sera plus grand et que Dara pourra s’en souvenir… »

Prescriptionlab.com

M. D.
Crédit photo : @PrescriptionLab

 

Lire aussi sur Les Louves
Histoires de prénoms : l’interview de France, créatrice des sacs Josefina
Confidences de maman : la nouvelle vie de Laure de Sagazan

(Visited 1 454 times, 3 visits today)
Il y a 0 commentaire Lire les commentaires Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *