Comment créer un environnement sain à la maison quand la famille s’agrandit ?

Comment offrir un environnement sain à sa famille ?
Comment offrir un environnement sain à sa famille ?

On ne prépare jamais avec autant de soin son nid que lorsqu’on attend un bébé : on décore sa chambre avec amour, on aménage la maison, on pousse les murs et on fait un grand ménage de printemps pour l’accueillir dans un environnement doux et sain. Connaître les polluants, s’en prémunir, suivre les bonnes habitudes contre la pollution de l’environnement intérieur et pour limiter les allergènes… Adoptez les bons réflexes pour assurer un intérieur sain à votre famille, avec la complicité des pressings écologiques Sequoia.

 

Attendre un enfant, c’est apprendre à se protéger au mieux pendant 9 mois en évitant les produits chimiques qui sont de plus en plus présents dans notre environnement proche et nocifs pour le fœtus et la future maman. Une fois le bébé arrivé à la maison, il est essentiel de continuer à être vigilant pour lui offrir un environnement sain. L’ONG WECF a lancé en ce sens un programme de sensibilisation aux pollutions de l’environnement intérieur, baptisé « projet Nesting » : il accompagne les futurs et jeunes parents pour leur faire prendre conscience des différentes substances qui peuvent être nocives pour la santé dans leur environnement, leur apprendre à s’en prémunir et changer leurs habitudes…
On a demandé à Emilie Delbays, responsable pédagogique formation santé environnementale chez WECF France, de nous donner ses astuces faciles à appliquer pour assurer une maison saine pour nos enfants.

Comment offrir un environnement sain à sa famille ?

Aérer régulièrement et efficacement la maison
Tous les matins et tous les soirs, ouvrez grand les fenêtres pendant au moins dix minutes. « On est particulièrement vigilant dans les chambres à coucher, notamment celle où dort le bébé, qui peut y passer jusqu’à 80% de son temps ses premiers mois », souligne Emilie Delbays. Pour être sûr de bien aérer l’espace, l’idéal est de créer un courant d’air, ce qui permet de renouveler l’air plus efficacement.

Quitter ses chaussures à l’entrée
Les enfants marchent à quatre pattes, rampent sur le sol et n’hésitent pas à mettre à leur bouche tout ce qui croise leur chemin : « c’est en soi une bonne chose, ce contact avec les bactéries leur permet de développer leur microbiote et de construire leur immunité, ils en ont besoin. En revanche, on rapporte de l’extérieur des résidus liés aux pollutions chimiques, nocives pour la santé ». Du coup, on limite les risques en laissant ses chaussures à l’entrée quand on rentre à la maison.

Réduire l’exposition à la poussière et aux produits toxiques
Certains résidus, issus de la fumée du tabac, des activités de combustion de la maison (cheminée, cuisine…), des pollens ou encore des polluants chimiques utilisés dans les produits ménagers peuvent s’incruster dans les poussières de la maison, qui ont tendance à retomber au sol. « Les enfants qui sont souvent au niveau du sol y sont donc particulièrement exposés », souligne Emilie Delbays. Alors comment les éviter et réduire leur impact ? D’abord en passant l’aspirateur régulièrement, et en veillant à ce que l’aspirateur soit doté d’un filtre HEPA (High Efficiency Particulate Air soit un filtre à particules aériennes à haute efficacité), qui permet de filtrer au maximum les particules les plus fines de la poussière. À noter qu’un aspirateur rejette souvent de la poussière, il est donc déconseillé de le passer avec un enfant asthmatique dans la même pièce. « Par ailleurs, pour le nettoyage de la maison, on préfèrera opter pour des textiles en microfibre, que l’on humidifie : c’est très efficace pour éviter de rediffuser des poussières dans l’air ».

On change son panier de courses
On se sépare des produits ménagers issus de la pétrochimie, on limite les produits biocides (les désinfectants puissants), les lessives désinfectantes, et on évite les assouplissants pour le linge et les produits parfumés qui peuvent être allergisants pour la peau fragile des enfants… « À la place on opte pour le trio vinaigre blanc, bicarbonate et savon noir, qui suffit à assurer l’intégralité du ménage à la maison, sans risque pour la qualité de l’air que respirent nos enfants, conseille Emilie Delbays. Il n’y a en effet pas de raison de désinfecter régulièrement la maison, il suffit de la nettoyer, là est toute la nuance ».

Faites entrer le printemps chez vous …
 « C‘est toujours bien de ranger et faire respirer la maison : on aère les matelas, on lave les édredons, couvertures, housses, tapis et rideaux, en apportant un soin particulier au choix des produits utilisés ». Et pour s’assurer de l’utilisation de produits éco-labellisés, avec une qualité environnementale supérieure, on se tourne vers un pressing écologique, comme Sequoia : « cela permet de garantir la qualité des produits utilisés ».

 

#CONCOURS

Envie de donner un grand coup de frais à votre intérieur ? Et si vous nous laissiez faire ? Avec la complicité de Sequoia, on organise chez vous un grand ménage de printemps. 24h pour un nouvel air : on embarque vos tapis, rideaux, couettes et autres couvertures pour un grand nettoyage, on installe des plantes aux quatre coins de votre maison et on remplit votre frigo de super aliments frais et bio. Et vous ? Vous savourez…
Pour participer, rendez-vous sur la page Facebook des Louves… Les résultats seront annoncés le 20 avril. Bonne chance !

 

M.R.
Réalisation : Sequoia x Les Louves 
Crédit photo : BellyBalloonPhotography x Les Louves 

Lire aussi sur Les Louves
Premières sorties avec son bébé : le sac à langer idéal
Premiers bains : les clefs pour un moment serein avec son bébé
Devenir maman : 3 astuces pour être plus sereine avec un nouveau-né

(Visited 1 394 times, 2 visits today)
Il y a 0 commentaire Lire les commentaires Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *