Petit guide anti-toxique de la grossesse : quels cosmétiques utiliser quand on est enceinte ?

Le guide non-toxique de la grossesse
Le guide non-toxique de la grossesse

La grossesse, ce sont neuf mois d’expérience magique mais aussi de grande vulnérabilité pour le foetus et la future maman. Alors que les produits chimiques sont de plus en plus présents dans notre environnement et particulièrement dans notre salle de bain, le Dr Laurent Chevallier, médecin nutritionniste en maternité, et Claude Aubert, ingénieur agronome, expliquent dans leur ouvrage « Le guide anti-toxique de la grossesse » comment se protéger au mieux quand on est enceinte, notamment en répertoriant les cosmétiques et produits d’hygiène recommandés ou non pour les futures mamans et leur bébé.


Être vigilante pendant la grossesse
Dans son ouvrage Le guide anti-toxique de la grossesse, le Dr Laurent Chevallier le rappelle : « les produits cosmétiques et d’hygiène corporelle que vous utilisez au quotidien peuvent contenir un nombre effarant de substances chimiques, dont de multiples perturbateurs endocriniens pouvant modifier le métabolisme et avoir des répercussions sur l’embryon ». Loin de lui l’idée de faire culpabiliser les jeunes mères, l’objectif de son livre est au contraire de leur donner les clefs pour se protéger et faire de meilleurs choix, notamment au rayon cosmétiques et produits d’hygiène. « Pendant votre grossesse, il faut plus que jamais faire la distinction entre les soins corporels d’hygiène (savon, dentifrice, shampooing) nécessaires, et les produits cosmétiques (démaquillant, vernis à ongles, teinture des cheveux…) pour lesquels un usage quotidien n’est pas recommandé ». Adieu fond de teint et rouge à lèvre ? Pas nécessairement, il faut juste veiller à modifier ses habitudes de consommation et être très attentive aux composants de ces produits. Par ailleurs, le Dr Chevallier le souligne : « c’est le niveau d’exposition, en plus de la période, qui définit le potentiel de dangerosité. La vulnérabilité est extrême pour le fœtus, cependant, si vous n’utilisez qu’occasionnellement un produit cosmétique du type rouge à lèvres ou vernis à ongles, vous ne risquez rien, car la durée et le niveau d’exposition seront faibles. En revanche, appliquer certains fonds de teint ou déodorants tous les jours ou presque peut devenir réellement problématique (…) ».

Quels composants éviter dans les formules des cosmétiques ?
Le guide répertorie de nombreux composants à éviter, parmi lesquels figurent en tête de liste les parabènes et le MIT(méthylisothiazolinone) ou des substances proches comme le benzisothiazolinone. « Leur présence est mentionnée soit directement par leur nom de code (E214 à E217), soit par le suffixe « -paraben », de type éthyl-paraben. «Le propyl-paraben est considéré comme celui dont il faut le plus se méfier, attention aussi au butyl-paraben. l’EDTA, le triclosan, l’alcool ». Attention aussi aux émulsifiants (SLS, ALS), le mieux étant de se tourner vers des soins qui en sont dépourvus : des produits uniquement gras, pour hydrater la peau.

Pour les soins d’hygiène corporelle : mieux choisir son dentifrice et son déodorant
« Privilégiez les marques bio, de préférence celles contenant du fluor (…), sinon les marques Melvita, Lavera ou de distributeurs. Les dentifrices bio labellisés Cosmébio et Nature et Progrès contiennent 95 % de substances bio. En conventionnel, le Parodontax®, essentiellement à base de plantes et de sels marins, semble tout à fait acceptable », analyse le Dr Laurent Chevallier. Il existe également des alternatives naturelles, comme se brosser les dents avec du bicarbonate (bio) ou de la pulpe de citron.
Oubliez par ailleurs les déodorants et anti-transpirants composés de sels d’aluminium (chlorydrate d’aluminium) et préférez la pierre d’alun (en optant pour les naturelles, sur l’emballage desquelles est indiqué « potassium alum »). Autres déodorants recommandés, à condition de les utiliser « très occasionnellement » : bio by Nuxe, Sanex 0 % sels d’aluminium.

Bien choisir son savon quand on est enceinte
« Les gels douche peuvent contenir différents perturbateurs endocriniens, comme du propyl-paraben et du benzophenone-4, il est donc conseillé de se tourner vers des savons surgras ou glycérinés », indique le guide. Reste qu’il est plus difficile qu’il n’y paraît de trouver un savon adapté pour les femmes enceintes, la plupart étant en effet de manière générale trop agressifs pour la peau. Parmi les marques recommandées par le Dr Chevallier : « tous les savons saponifiés à froid surgras et, à défaut, tous les savons solides ou liquides bio surgras (qui) ont tendance à se valoir ». Parmi les produits qui ont la préférence du médecin : Melvita extra riche (beurre de karité), Gravier® bio à l’huile d’argan, et pour les savons liquides, le savon d’Alep bio Karawan, ou encore le savon recette d’Alep Floressance – Léa Nature. Et côté shampooing ? « Vous pouvez continuer à utiliser votre shampooing habituel : il a peu de risques d’avoir un impact négatif sur votre santé, (…) : la durée de contact est fugace ».

Quid du maquillage quand on est enceinte ?
Le Dr Chevallier est catégorique : le maquillage n’est pas indispensable et il est conseillé aux femmes enceintes de s’en passer autant que faire se peut. Néanmoins, à celles qui n’imaginent pas sortir le visage nu, il distille quelques conseils pour choisir les produits les plus adaptés. Alors que 71% des fonds de teint contiennent des perturbateurs endocriniens, tournez-vous vers des produits 100% naturels, comme la poudre de riz bio. Pour le reste de votre trousse de maquillage, tournez-vous vers des mascaras plus naturels (So’Bio étic, Avène pour le mascara haute tolérance), et le rouge à lèvre Avril, certifié bio. Pour les ongles, le vernis est le produit cosmétique contenant le plus de perturbateurs endocriniens, notamment des phtalates (type DEP). « Même si la surface couverte est très limitée, à n’utiliser que très exceptionnellement », recommande le Dr Chevallier.

Le guide anti-toxique de la grossesse, de Laurent Chevallier et Claude Aubert, éd. Marabout

M.R.

Lire aussi sur Les Louves
Cosmétiques pour femmes enceintes : nos marques coup de coeur
Grossesse et rosacée : comment traiter et camoufler ses rougeurs ?
Masque de grossesse : comment l’éviter quand on est enceinte ?

(Visited 14 303 times, 59 visits today)
Il y a 1 commentaire Lire les commentaires Laisser un commentaire
  • Poulicroc dit :

    Bonsoir,

    Juste une petite question. Parmi les marques et produits cités dans votre article, l’utilisation des huiles essentielles est prépondérantes. Or il n’est pas recommandé à la femme enceinte d’en faire usage. Qu’en pensez-vous? D’autres produits à recommander?

    Merci beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *