Le yoga prénatal pour sublimer la grossesse

©Photo courtesy of The Glow. Josie Maran.
©Photo courtesy of The Glow. Josie Maran.

Adieu course à pied, tennis, équitation et zumba. Grossesse oblige, vous devez plus que jamais chouchouter votre corps en douceur. De plus en plus de médecins recommandent la pratique du yoga pour les femmes enceintes, discipline qui a le mérite de combiner renforcement musculaire, relaxation et préparation à l’accouchement… Explications et conseils pour Les Louves avec les meilleurs experts du yoga prénatal.

 

Commençons par démonter une idée fausse : le yoga prénatal ne fait pas travailler que la maman. Le ventre respire et le bébé en profite aussi, il paraît même que les nouveaux nés Iyengar (comprenez les bébés nés d’une maman ayant pratiqué le yoga Iyengar pendant sa grossesse) ont la particularité de naître avec les yeux ouverts et d’être plus zen… Ce qui fait du bien à la maman fait du bien au bébé.

Quand commencer ? 
Les initiées pourront poursuivre un yoga traditionnel jusqu’au début du deuxième trimestre. Pour les débutantes, il est possible de commencer dès le premier trimestre, en s’assurant que le professeur est formé et connaît toutes les précautions d’usage. Mais le must reste de se mettre au yoga avant la grossesse, pour préparer son corps à ce bouleversement. Dans la méthode Iyengar, le yoga prénatal doit être précédé de quelques mois de pratique au minimum.

Assouplir son bassin et tonifier son dos
Le yoga dit “prénatal” consiste en une pratique plus douce, qui se concentre sur l’ouverture du bassin, la relâche du ventre et le renforcement du dos qu’il s’agit de préparer à être plus puissant pour le soutien du bébé et pour l’accouchement. On fait l’impasse sur le travail des abdominaux, on évite les tensions, et lorsqu’il y a un problème de dos, on cherchera à le soulager dans les postures. L’essentiel de la pratique se fera donc en position assise et sur le dos, mais ne laissera pas de côté quelques torsions et les positions inversées, qui ont l’avantage de réguler le système glandulaire et hormonal et d’agir directement sur le système nerveux.

Plus de confort, moins de douleurs à chaque étape
Durant toute sa grossesse, la maman yogi est moins stressée, elle apprend à se relaxer et trouve les postures qui améliorent son confort et celui du fœtus.
Au troisième trimestre, le yoga prénatal permet d’améliorer la qualité de son sommeil grâce à des postures adaptées et à un travail sur le placement du fœtus dans le ventre.
Le jour de l’accouchement le travail sur la respiration porte ses fruits pour atténuer les douleurs de contraction. Les postures d’assouplissement et d’étirement des tendons amenuisent considérablement les douleurs liées à l’ouverture du bassin.
Après la naissance le travail de renforcement musculaire effectué en amont permet de retrouver un corps tonique et harmonieux plus rapidement.

De bons « samskara » pour le bébé
Dans le ventre de sa mère, le bébé aime le mouvement, il se sent accompagné par les battements du cœur et la respiration. Pendant une séance de yoga prénatal, le bébé est bercé et massé par les mouvements du bassin et les exercices de respiration de sa mère.
La tradition indienne enseigne aussi que la joie provoquée dans le corps par les postures se transmet au fœtus, et laisse en lui une empreinte profonde et bénéfique à vie, qu’on appelle « samskara ».

Lavis des professionnels
« Dans notre société et dans nos vies quotidiennes, nous ne sommes pas connectés à notre corps comme l’exige une grossesse. C’est une période très animale où l’on doit écouter ce corps qui prend le dessus. Le yoga permet de développer cette conscience corporelle », Mariana, enseignante de yoga prénatal et postnatal au centre Rasa Yoga Rive Gauche à Paris.

« C’est l’essence même du yoga que de mettre de l’ordre dans le mouvement organique et de réguler le cycle hormonal. On ajoute à l’exercice physique la précision des mouvements de chaque partie du corps, en particulier du ventre, ce qui améliore considérablement le confort de la mère, et donc du fœtus. » Corine Biria, du centre de yoga Iyengar à Paris.

M. D.

Lire aussi sur Les Louves
Nos meilleures adresses en France pour s’initier au yoga prénatal
Pilates + yoga : l’équation parfaite pour retrouver son corps après la grossesse

(Visited 4 043 times, 1 visits today)
Il y a 3 commentaires Lire les commentaires Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *