Mobilisation générale : Charlotte Schneider voit la vie en Playmobil

Nen jetez plus ! Vos cartons remplis de Playmobil valent de lor pour cette artiste en herbe qui fige les célèbres figurines dans des cadres fantaisistes et délicieusement régressifs. Charlotte Schneider, la quarantaine et maman de trois enfants, fait un tabac sur les murs des chambres d’enfants. Nous lavons rencontrée en plein conte de fées.

 

Dans son atelier de Clichy, il lui manque cruellement une petite main pour faire face à la demande. Depuis le salon Maison & Objet, les pages de son carnet de commande se noircissent à la vitesse de l’éclair : boutiques de déco, concept-stores, à Paris et en province, mais aussi Londres, Amsterdam ou Barcelone réclament leur lot de cadres Playmobil faits à la main et à l’inspiration par Charlotte. Cette maman n’en revient toujours pas. Après 17 ans de carrière en tant que juriste dans des grands groupes, elle n’avait jamais songé à créer sa petite entreprise : « mon métier me correspondait. Si on m’avait dit qu’un jour je gagnerais ma vie en collant des Playmobil dans des cadres, je n’y aurais pas cru ! »

Se réinventer à 40 ans
Comment est-ce arrivé ? Un concours de circonstances à la naissance de Jules, son troisième enfant. À 38 ans, elle vient de quitter son dernier poste, et le départ ne se pas fait pas en douceur. Elle prend un peu de recul en attendant de trouver un nouveau boulot. Rien de tel que de travailler avec ses mains pour se vider la tête. Ses collages de Playmobil et de tissus colonisent bientôt tout un mur de la maison familiale, ses sœurs et ses amies adorent et les commandes se multiplient. L’aide et les encouragements de ses proches l’incitent à continuer, d’où le nom de sa boutique en ligne : « Mobilisation générale », « parce que c’est une histoire de famille », dit-elle. Elle est bientôt obligée de chiner ses petits modèles sur eBay : elle aime par dessus tout les Playmobil vintage, leur coupe de cheveux inimitable, les petits cols de leurs vêtements et les détails soignés des accessoires. Cette reconversion inattendue lui donne des ailes : « j’adore cette idée qu’on est libre de faire ce qu’on veut et de se réinventer, même si je dois pour beaucoup cette liberté à mon mari, qui est à 100% à mes côtés », confie-t-elle. « Les Playmobil ont 40 ans, comme moi, c’est peut-être un signe ? ». Sans doute le présage d’une nouvelle vie.

Cadres en vente sur mobilisationgenerale.com

M. D.


Lire aussi sur Les Louves
Vêtements de grossesse : style et sélection pointue chez Firmaman (Paris, 75017)
Bijoux, layette, doudous : nos idées pour offrir un cadeau de naissance personnalisé

(Visited 2 795 times, 1 visits today)
Il y a 0 commentaire Lire les commentaires Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *