Nounou de nuit : nos conseils pour organiser la garde de votre nouveau-né

nounou-de-nuit
Comment s'organiser avec une nounou de nuit ?

C’est la bonne fée qui vous permet de recharger les batteries quand les nuits hachées et le manque de sommeil commencent à peser sérieusement sur votre énergie et votre moral : certaines jeunes mamans n’hésitent plus à faire appel à une nounou de nuit pour garder leur bébé et s’offrir ainsi quelques heures d’un sommeil très précieux. Si la perspective d’une nuit complète vous tente, alors que votre bébé ne fait pas encore ses nuits, voici quelques conseils pour vous organiser.


Quand faire appel à une nounou de nuit ?
Plusieurs nuits d’affilée ou bien de façon ponctuelle pour souffler, dès les premiers jours ou quelques semaines après la naissance : il n’y a pas de règle et chaque famille choisira le moment opportun en fonction du bébé et de son rythme. Certaines mamans ne se sentent pas tout de suite prêtes à confier leur nouveau-né pour la première fois à une nounou, et préfèreront attendre qu’il soit un peu plus grand. S’offrir une bonne nuit de sommeil avant la reprise du travail quand son bébé ne fait pas encore ses nuits peut également être une bonne idée, surtout quand on a accumulée plusieurs semaines de fatigue.
Quant aux horaires, « on fait très souvent appel à moi entre 22h et 8h », explique Delphine, auxiliaire de puériculture, qui propose depuis deux ans ses services auprès des jeunes parents la nuit. « Tout dépend du contexte familial et du bébé : s’il y a des aînés qui se réveillent plus tôt, si le bébé dort plus tard le matin… ». Pour les parents, cela représente une dizaine d’heures d’un sommeil précieux.

Nounou de nuit : comment aménager la maison ?
Selon la configuration de votre maison ou de votre appartement, quelques petits aménagements peuvent être nécessaires. Si le bébé a sa propre chambre, installez un fauteuil confortable pour la nounou si vous souhaitez que cette dernière veille sur son sommeil en restant avec lui. En revanche, si le nouveau-né a l’habitude de partager votre chambre ou celle de ses frères et soeurs, aménagez-lui un espace dans le salon, en y déplaçant son lit pour la nuit. Veillez également à opter pour des éclairages tamisés, pour le confort de la nounou et du bébé, et à régler le thermostat en hiver, pour que la température soit agréable.

Biberons, change, consignes claires : préparez la nuit en amont
Si vous allaitez votre bébé, afin de profiter pleinement de votre nuit de sommeil, n’hésitez pas à tirer votre lait en amont : la nounou pourra assurer exceptionnellement les biberons et vous assurer un vrai repos. Si vous ne souhaitez pas tirer votre lait, vous pourrez toujours demander à la nounou de vous amener votre bébé pour les tétées et de le récupérer une fois qu’il a mangé. Pour les mamans qui donnent le biberon, notez avec précision les quantités à donner et préparez le matériel nécessaire dans la cuisine. Installez à portée de main de la table à langer tout ce qui pourra être utile pour la nuit : cotons, couches, thermomètre, bodys et pyjamas de rechange en cas de petit accident ou de régurgitation… Avant de rejoindre les bras de Morphée, faites un point avec votre nounou en lui expliquant toutes les consignes et laissez-lui un petit carnet dans lequel elle pourra noter les heures de tété, le contenu des couches, etc.

Détendez-vous
Il n’est pas toujours évident de confier un si petit bébé à une nounou, d’autant plus quand seule une porte ou un mur vous sépare et que vous pouvez entendre ses pleurs dans la nuit. Il peut être tentant de se lever en entendant ses pleurs, de s’inquiéter, de culpabiliser de ne pas s’occuper de lui… Souvenez-vous alors que le sommeil est le nerf de la guerre et que ces quelques heures de repos vous permettront de reprendre de bon pied dès le lendemain matin. Ne culpabilisez pas, n’hésitez pas à mettre des boules Quies pour vraiment lâcher prise et profitez de ces instants précieux qui vous redonneront l’énergie nécessaire pour vous occuper de votre nouveau-né. En un mot : détendez-vous.

En pratique
Pour trouver une personne de confiance, rien ne vaut le bouche à oreille : demandez autour de vous les bons contacts ou bien fiez-vous à des groupes de jeunes mamans sur Facebook, tels que Baby Sittor. Si vous n’avez pas de recommandations dans votre entourage, n’hésitez pas lors de votre séjour à la maternité à demander aux puéricultrices que vous rencontrerez : ce sont souvent des auxiliaires de puériculture qui proposent leurs services aux familles la nuit. Quant au tarif, il faut compter entre 10 et 12 euros de l’heure.

M.R.

Lire aussi sur Les Louves
Nos astuces pour les premières nuits avec son bébé à la maison
Où faire dormir son bébé pour les premières nuits ?
Comment s’organiser avec un bébé qui ne fait pas ses nuits ?

(Visited 1 975 times, 1 visits today)
Il y a 3 commentaires Lire les commentaires Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *