Comment prendre soin de sa poitrine avant, pendant et après la grossesse ?

poitrine-grossesse

Cette zone très fragile est fortement sollicitée pendant la grossesse. Lorsque la poitrine gonfle au fil des mois, les tissus sont mis à mal et il est alors important d’adopter les bons gestes pour la préserver avant, pendant et après la grossesse, surtout si vous décidez d’allaiter. Voici quelques conseils pour prendre soin de votre poitrine tout au long de cette période.

 

Choisir un bon maintien
C’est la base pour une poitrine préservée : sélectionner avec attention sa lingerie pendant les 9 mois de grossesse et les mois qui suivent la naissance. Dès les premiers mois, alors que votre poitrine devient douloureuse et plus généreuse que d’habitude, investissez dans des soutiens-gorges adaptés et changez-en régulièrement au fur et à mesure que vos seins augmentent de volume. Avec ou sans armature, optez pour des modèles confortables, le but étant de se sentir maintenue mais pas gênée, afin de conserver tonicité et galbe. De nombreuses marques proposent désormais de la lingerie aussi esthétique que confortable. Notre coup de coeur : la petite marque française Les Ultraviolettes, propose des soutiens-gorges évolutifs qui anticipent les variations de tailles durant et après la grossesse. Si vous souhaitez allaiter, optez pour une lingerie spéciale, avec clips d’allaitement.

Finir sa douche à l’eau froide
Ce sont les variations de poids et les fluctuations hormonales qui abîment la poitrine et fragilisent les tissus. Pour les renforcer, évitez de prendre des douches trop chaudes et terminez par un jet d’eau froide sur la poitrine en mouvement circulaire. Il ne faut pas qu’il soit trop fort mais suffisamment tonique et frais pour raffermir les seins. Les plus frileuses pourront simplement appliquer un gant d’eau froide pour obtenir le même « effet glaçon ». Outre un résultat tonifiant, le froid permet de soulager les douleurs d’une poitrine alourdie, qui continue de s’arrondir au fil des mois.

Hydrater sa peau
Les pires ennemis (esthétiques) de la femme enceinte sont les vergetures. Or elles auront davantage tendance à s’installer sur la poitrine et le ventre, les deux zones amenées à s’arrondir le plus, tirant ainsi sur les tissus cutanés. Si parfois certaines marques sont inévitables, il est tout de même possible de minimiser les risques en hydratant au maximum son corps matin et soir, et en insistant largement sur la poitrine. Crème, lait ou huile, choisissez ce qui convient le mieux à votre peau, tant que c’est ultra nourrissant et pénétrant. L’huile d’argan et d’amande douce sont réputées pour leurs vertus hydratantes, tout comme l’huile de massage Weleda ou le lait buste ultra-fermeté de Clarins.

Adopter les bons gestes pour l’allaitement
Contrairement à ce que peuvent craindre certaines jeunes mamans, la tétée n’abime pas les seins. Reste que certains rituels peuvent faciliter un allaitement serein et sans douleurs pour la poitrine. Veillez les premières semaines à ce que le bébé prenne bien le sein (sa bouche doit couvrir entièrement l’aréole), et n’hésitez pas à vous faire accompagner et conseiller pour instaurer une bonne mise au sein. Cela vous évitera notamment l’apparition de crevasses douloureuses ou bien d’engorgements.

Après chaque tétée, essuyez votre sein à l’aide d’un coton doux et appliquez une crème grasse adaptée -telle que le Lansinoh- pour nourrir votre sein et éviter qu’il se dessèche et tiraille. Il faut aussi préserver sa poitrine lorsque l’on décide d’arrêter d’allaiter. Lors du sevrage, n’hésitez pas à apporter un soin tout particulier à vos seins : pour éviter l’apparition de vergetures dues aux variations de volume de votre poitrine, hydratez généreusement avec des huiles ou crèmes que vous appliquerez en mouvements circulaires, matin et soir.

Faire des (petits) exercices
Au cours de la grossesse, si l’activité physique peut être réduite, n’arrêtez pas pour autant le sport. Les moins sportives pourront toujours se délasser à la piscine, faire des séances de yoga prénatal ou de longues balades. Pour la poitrine aussi, ces activités seront bénéfiques et permettront de maintenir tonus et galbe. Il existe par ailleurs quelques exercices simples et doux pour maintenir la bonne tenue de vos seins. Par exemple, assise sur une chaise, le dos droit, vous placez les mains paumes contre paumes devant vous en écartant les coudes et exercez une pression de quelques secondes à plusieurs reprises. Le rubber-band -un élastique pour le sport- peut être utilisé également pour solliciter les muscles de la poitrine et la maintenir ainsi ferme et haute.

 

Tiphaine Lévy-Frébault.
Photo : Pinterest

 

Lire aussi sur Les Louves
Conseils et astuces pour bien dormir pendant sa grossesse
Accouchement : ce qu’on a oublié de vous dire

(Visited 1 715 times, 9 visits today)
Il y a 0 commentaire Lire les commentaires Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *