Survivre à un vol long-courrier avec de jeunes enfants

Voyager en avion avec de jeunes enfants : destination le bout du monde
Voyager en avion avec de jeunes enfants : destination le bout du monde

Partir en famille au bout du monde, une expérience de rêve qui demande néanmoins quelques précautions avant le grand départ et le jour J, pour que le vol long-courrier ne se transforme pas en parcours du combattant. Piochez dans notre sélection d’essentiels pour l’avion et suivez nos petites astuces pour voyager plus sereinement avec des enfants en bas âge.


N’hésitez pas à vous charger
L’essentiel pour voyager l’esprit léger est de ne pas hésiter à se charger avec les indispensables des enfants : les limitations concernant les liquides et la nourriture dans l’avion ne s’appliquant pas aux bébés et jeunes enfants, pas de raison de se restreindre. Snacks, repas préférés, biscuits, bonbons, fruits, jus de fruits : oubliez les préceptes de l’alimentation saine qui régissent votre quotidien, sur un long courrier tout ce qui sort de l’ordinaire est le bienvenu pour faire passer le temps sereinement aux enfants. Il en va de même pour les jeux et jouets, à embarquer sans modération : pâte à modeler, jeu de sept familles, livres, coloriages, films et applications à télécharger sur l’iPad (sans oublier le chargeur portable pour ne pas se retrouver en panne de batterie)… Côté vanity, prévoyez plus de couches que vous n’estimez nécessaire, des lingettes pour une toilette plus facile, un thermomètre, du doliprane, du liquide physiologique, des mouchoirs et un stock de petits sacs plastiques parfumés en cas d’accident et de mal des transports (ils vous permettront notamment de ranger les vêtements sales).

Prévoyez des rechanges et un pyjama
Côté valise, prévoyez plusieurs tenues (un accident est vite arrivé à bord) et misez sur le confort pour les petits. Matières douces et naturelles, pas de ceinture de pantalon trop serrée ou de chaussures compliquées à enlever. Pour les nourrissons, choisissez les tenues les plus faciles à enfiler (privilégiez les boutons pression). Pour les plus grands, offrez avant l’heure du coucher une paire de chaussettes épaisses, à étrenner pour l’occasion, qu’ils mettront pour dormir. Emportez également un pyjama : conserver le rituel du changement de tenue pour la nuit aidera les enfants à accepter le sommeil.

Rentrez le plus tard possible dans l’avion
Lorsque l’on voyage avec des enfants, il est tentant de passer devant le reste des passagers et d’entrer les premiers dans l’avion grâce à l’embarquement prioritaire que propose la majorité des compagnies aériennes. Mais résistez à la tentation, et restez dans la salle d’embarquement le plus longtemps possible : cela peut vous économiser une demi-heure de plus dans l’espace confiné de l’avion.

Quelques astuces pour éviter le mal des transports
Pour éviter la sensation désagréable des oreilles qui se bouchent au décollage et à l’atterrissage, munissez-vous d’un boudoir pour les plus petits (la tétine et le biberon fonctionnent aussi), ou de bonbons pour les plus grands, qui leur permettront de déglutir et d’éviter les effets de la pression. Pour les plus sensibles aux transports, veillez à vous équiper à la pharmacie avant le départ en pastilles et sirop contre les nausées. Si vous savez que malgré tout, votre enfant risque d’être malade, recouvrez sa tenue d’un lange, mettez-lui un bavoir, et éloignez son doudou durant les phases délicates du décollage et de l’atterrissage, pour lui éviter de se salir…

Les accessoires qui vous sauveront la mise
N’oubliez pas dans votre bagage en cabine un porte-bébé pour les nourrissons, qui dormiront tranquillement contre votre ventre pendant le vol. Pensez aussi à prendre un lange ou un foulard pour les protéger de la lumière, ainsi qu’une petite couverture contre le froid. Une tenue de rechange pour vous pourra également être utile.

Lire aussi sur Les Louves
Comment occuper vos enfants dans le train ?
3 applis enfants à télécharger pour les grandes vacances
Japon, Californie, Paris : les bonnes adresses kids friendly de Lili Barbery-Coulon

(Visited 2 052 times, 1 visits today)
Il y a 2 commentaires Lire les commentaires Laisser un commentaire
  • I did previously use Dropbox today I favor to make use of Tonido. Rather than syncing files and also making duplicate reports to each system/device, I just use theTonido software on my iPhone/iPad, and also get any kind of data I like whenever through wherever, as long as this always-on multi-media facility technique stays on the internet. I will even flow the ripped DVD MOVIE using VLC on my new iphone 4. I will even let others in order to gain accessibility by merely beginning the visitor and also going into the username and password on my “page”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *